Une coulisse coulissante

Publié le par jml

Parmi les remarques que se font  à l'usage les créateurs de réseaux, on voit assez souvent la remarque suivante "j'aurais du prévoir plus de voies de garage en coulisse".
Les travaux engendrés par l'extension après coup pour corriger ce manque sont souvent assez lourds puisque ces voies sont généralement placées sous la partie visible du réseau.
On peut se poser les questions suivante :
Vaut-il mieux 1 grande zone de garage ou plusieurs plus petites ?
Faut-il prévoir large au début ?

Le cahier des charges
Une première reflexion me donne le cahier des charges suivant:
Il doit servir de garage quand le réseau est au repos. Il doit donc être assez vaste pour accueillr tout le matériel roulant.
Il doit pouvoir être mis "hors poussière" pour les phases de bricolage et de repos du réseau.
Il doit s'insérer dans le plan de voie et permettre l'alternance de la circulation des convois.
Il doit être complètement invisible.
Il doit être automatisable et sous les ordres de la commande centrale.
L'estimation du besoin de stockage me fait envisager 14 voies de 1400mm.

Les solutions:
Solution 1: Un garage classique avec d'un gril aux extrémités
Avantages:
Simple à réaliser. Peut s'installer entièrement au niveau 0 (sous la partie visible du réseau)
Inconvénients: Nécessite une longueur totale d'environ 3000mm. Achat d'une trentaine d'aiguilles motorisées.

Solution 2: Ascenceur (stockage vertical)
Avantages:
Pas de place perdue avec les grils. Aucune aiguille à acheter.
Inconvénients: Pas forcément simple à réaliser. Nécessite une grande hauteur disponible.

Solution 3: Pont roulant géant
Avantage:
Pas de place perdue avec les grils. Aucune aiguille à acheter. Peut s'installer entièrement au niveau 0 (sous la partie visible du réseau)
Inconvénients: Utilise une largeur double de celle des voies elle même. Pas forcément simple à réaliser surtout la mécanisation et l'automatisation.

C'est cette dernière solution qui a été choise pour mon réseau. La construction va se faire en plusieurs étapes:

1) assemblage des cadres et de la coulisse à bille

PontCoulissant 6434
Vue de dessous.
Sur un cadre aux dimensions intérieures 1500 x 1000mm, est fixé une coulisse à bille au centre de sa largeur. Le plateau amovible fait 1490 x 500mm. Il est fixé sur la coulisse à bille. son débattement est de 250mm de chaque coté.

PontCoulissant 6436
Vue de dessous.

PontCoulissant 6438
15 voies prévues. On voie la tige filletée servant à la traction du plateau.

2) La motorisation
Le déplacement du plateau se fait grâce à une d’une vis d’Archimède centrale.
Avantages : C’est simple et très peu couteux (une tige filetée et un écrou) ;  Une bonne précision (1 tour de tige avance d’un pas de vis) ; Peu de force moteur nécessaire. 
Inconvénients: C’est lent ; A cause de la force provoquée par la démultiplication de la vis, si un point dur apparait, c’est la casse assurée !
Remarques sur les premiers essais:
Il n’est pas aisé de faire de la précision avec une structure en bois de cette taille.
Avec une force de traction centrale, le plateau se met rapidement en travers et se bloque.
Correction appliquée:
Conserver le principe de la vis d’Archimède mais avec une à chaque extrémité plutôt que centrale. Les moteurs seront  alimentés séparément et la partie pilotage devra s’assurer que le plateau ne part pas en biais.

PontCoulissant 6494x1024PontCoulissant 6493x1024
Le moteur PaP (un fond de tiroir, restant de récup d'une époque ou les imprimantes était des monstres de mécanique). Il est fixé directement sur le bati.
Le raccord d'axe (à droite) est réalisé avec un domino de grosse section dont l'enrobage plastique a été enlevé et ses vis raccourcies.Coût total : environ 1€ (1 m de tige filletée de 6)  


3) Le pilotage
Cette partie est constituée de capteurs, d'electronique de puissance et d'un microcontroleur.

PontCoulissant 6502x1024
-  Un interrupteur de fin de course mécanique, il est fixé sur une calle servant aussi d'arrêt physique du plateau (au cas ou ).
-  Un capteur de rotation constitué d'une lame de carton de forme ovoide serrée entre 2 écrous sur l'axe. En tournant le carton coupe le faisceau IR du capteur et génère une impulsion.



PontCoulissant 6505x1024
- 2 éléments de puissance alimentent les 2 moteurs PaP (gros radiateurs)
- Circuit d'entrée des capteurs (à droite)

PontCoulissant 6503x1024
La carte CPU. Elle est constitué esssentiellement de modules tout fait
- En bas la carte carte microcontroleur R8C qui contient tout le logiciel (10€ toute montée chez Elektor, logiciel dev. gratuit).
- A gauche une interface USB qui permet de charger et de mettre au point le logiciel (ne sert à rien en exploitation)
- En haut à droite un interface Ethernet qui sera utilisé pour la connexion au système central de pilotage du réseau.
- Au dessus un afficheur LCD 4x16 caractères utilisé principalement pour la mise au point.

Le logiciel du microcontroleur assure les fonctions suivantes:
- Pilotage des 2 moteurs (ordre des phases des PaP)
- Controle des fins de course et de la fonction calibrage
- Lecture des capteurs de rotations et conversion en nombre de tours effectués depuis le calibrage pour obtenir la postion du plateau.
- Controle de l'avance synchrone des 2 moteurs et gestion de la mise en biais du plateau.
- Gestion de l'affichage LCD
- Communication avec le système central de pilotage du réseau. Le système reçoit une demande de positionnement sur la voie n. Il retourne l’information fin de positionnement sur la voie n ou la cause de la non exécution.

Note1: L'affichage LCD est utile pour la mise au point mais ne sera peut-être pas conservé à terme.
Note 2: L'Interface avec le système central de pilotage du réseau est laissée en attente et sera reprise lors de la mise en place sur le réseau.

Conclusion:
Fonctionnement globalement satisfaisant.
Points à améliorer:
1) Les tiges filletées utilisés sont un peu tordues ce qui donne un effet de houle au plateau lors de son déplacement.
2) la vitesse de déplacement, il faut environ 4min pour aller d'une extrémité à l'autre.


4) Mise en place des voies
à venir ...

Publié dans Garage en coulisse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

fanatrain-03 29/04/2011 22:11


je viens de découvrir ton blog par l'intermediaire du FTM ou je viens de m'inscrire.Je pratique le N et également un peu le Ho.
A plus.
Amicalement.
Philippe


Antoine 27/04/2010 15:06


Bonjour J-M ,
Je ne découvre , un peu par hasard , ton blog qu'uniquement ce jour ...
Très bonne prise en main !! Je m'y retrouve forcément un peu et , après avoir l'avoir entièrement parcourru en ce début d'AM , j'ose espèrer qu'une suite se fera jour ...
Aimant les explications à caractére technique je te félicite plus particulièrement pour l'article sur la description de ton pont roulant géant ( +++ ) .

A tantôt sans doute ! Salutations Cordiales .

Antoine


jml 28/04/2010 09:40



Bonjour Antoine,


Une suite se fera un jour, c'est sûr mais quand ?


Pour l'instant d'autres activités accaparent tout mon temps et j'ai malheureusement dû mettre la construction du réseau en stand-by .


Vivement la retraite.


jml qui milite pour un passage de la journée à 35h